No picture

Château de Chambord - Parfum d'ambiance

HISTORIAE SCEAU SENTEURS
Senteur d'Histoire réinterprétée



Le parfum d’ambiance Château de Chambord nous plonge au XVIIème siècle, au cœur d’un divertissement royal aux senteurs de l’Orient et réalisé à la demande du roi Louis XIV.

Découvrir le Secret d'Histoire associé à ce produit

24,00€ TTC

Donnez votre avis

Château de Chambord - Parfum d'ambiance

Château de Chambord - Parfum d'ambiance

HISTORIAE SCEAU SENTEURS
Senteur d'Histoire réinterprétée



Le parfum d’ambiance Château de Chambord nous plonge au XVIIème siècle, au cœur d’un divertissement royal aux senteurs de l’Orient et réalisé à la demande du roi Louis XIV.

Château de Chambord - Parfum d'Ambiance
Secret de l'Histoire
N° 360
par
Jules Boisselier
Historien, spécialiste de l'histoire des sens
,

Plus de 150 ans pour achever la construction


Le 6 septembre 1519, François 1er prend la décision de débuter le chantier du Château de Chambord, pour célébrer sa gloire naissante.

En 1547, à la mort de François 1er, le château n’est toujours pas achevé et il n’y  aura passé que  72 nuits en 32 ans de règne...Il faudra attendre plus d’un siècle et l'avènement de Louis XIV pour que le château soit enfin achevé. Le Roi-Soleil comprend en effet l’enjeu symbolique de Chambord, illustration majestueuse du pouvoir royal et de son rayonnement.Les travaux seront conduits entre 1680 et 1686 sous la direction de l’architecte Jules Hardouin-Mansart. Les abords du château furent aménagés, des écuries furent construites à l’extérieur du château et la rivière qui traverse le parc fut en partie canalisée pour assainir le site.

Louis XIV ne fera que neuf séjours au château de Chambord. Ces séjours furent l’occasion de grandes parties de chasse et de divertissements.  Molière et sa troupe accompagnèrent le roi à deux reprises et y interprétèrent deux créations : Monsieur de Pourceaugnac, le 6 octobre 1669, et le 14 octobre 1670,  le Bourgeois gentilhomme.

Quand le roi rit seul

Le 14 octobre 1670, Louis XIV entouré de sa cour assiste dans un théâtre temporaire aménagé au premier étage du donjon du Château de Chambord, à la première représentation théâtrale de la comédie ballet du Bourgeois Gentilhomme.

Au XVIIe siècle, l’Empire Ottoman fascine l’Europe.  la Turquie s’apparente au raffinement du Grand Turc, au faste des costumes, au mystère du harem ou à l’exotisme avec le cérémonial du café, produit encore quasiment inconnu en Europe. C’est l’époque des Turqueries.

Louis XIV demanda à Molière d’écrire une comédie pour les fêtes organisées à Chambord à l’occasion des chasses d’automne et il précisa qu’il souhaitait que les Turcs apparaissent dans la pièce.

Un incident diplomatique est à l’origine de cette demande toute particulière. Le Roi venait en effet de subir une humiliation de la part d’un émissaire du Sultan Mahomet IV, Soliman Aga,  qu’il avait reçu lors d’une Audience le 5 décembre 1669 à Saint-Germain-en-Laye ; une humiliation extrême : le manque d’admiration, voire même le dédain.

En effet, à l’occasion de cette audience et pour impressionner l’émissaire, le Roi Soleil avait déployé tout le faste dont il était capable. Son brocart d'or était tellement couvert de diamants qu'il semblait « environné de lumière». Malheureusement, nullement impressionné, l'émissaire aurait dit à des proches en sortant de l’audience: « Dans mon pays, lorsque le Grand Seigneur se montre au peuple, son cheval est plus richement orné que l'habit que je viens de voir. ». L'anecdote parvint aux oreilles de Louis XIV qui, piqué au vif, chercha un moyen de ridiculiser les Turcs.

Dans le Bourgeois Gentilhomme, Molière se moque des manières d'un riche bourgeois, et indirectement de la noblesse  si fascinée par les turqueries. La cour, qui a entendu parler du thème de la pièce et de son contenu avant qu'elle ne soit jouée, essaya de faire pression sur le souverain pour éviter qu’elle ne soit jouée. Mais Louis XIV laissa jouer la pièce. Durant les cinq actes, aucun applaudissement. Le roi ne laissa rien paraître,  mais indiqua à Molière qu'il désirait une deuxième représentation. Celle-ci est donnée cinq jours plus tard. À la fin du second spectacle,  le monarque s’adressa à Molière pour lui indiquer sa satisfaction : « En vérité, Molière, vous n'avez encore rien fait qui m'ait plus diverti, et votre pièce est excellente. Je suis tout à fait content de votre comédie, voilà le vrai comique et la bonne et utile plaisanterie ; continuez à travailler dans ce même genre, vous me ferez plaisir. »  Il demandera à voir la pièce à plusieurs reprises.

La senteur CHATEAU DE CHAMBORD est un hommage aux parfums orientaux qui commencèrent à conquérir la cour de Versailles avec leurs notes boisées, cuirées et épicées.


C’est aussi un clin d’œil à l’histoire du château de Chambord, qui fut l’écrin de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Molière et de la comédie ballet du XVIIème siècle.


Pyramide Olfactive

Notes de Tête: safran, whisky

Notes de Coeur: cèdre, girofle, fleur d'oranger, cuir

Notes de Fond : patchouli, santal, vanille

Contenance : 100 ml
Fabrication : française.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Autres produits associés à "Objets et Produits d'Histoire de Louis XIV"