No picture

La Bague d'Amour de Marie-Antoinette à Axel de Fersen

Ce produit n'est plus en stock

Paris, Les Tuileries, 5 Septembre 1791

     Reconstitution Historique     

HISTORIAE SCEAU Bijoux

Marie-Antoinette et Axel de Fersen se rencontrent lors d'un bal masqué le 30 janvier 1774. Instant magique où, sous les déguisements, naît une histoire d’amour.

En 1791, emprisonnée, la reine envoie à son amant une bague d’amour... 

Signature Marie-Antoinette
Bague d'Amour de Marie-Antoinette

Bague en or avec chaton pivotant en cornaline

2 490,00€ TTC

Donnez votre avis

La Bague d'Amour de Marie-Antoinette à Axel de Fersen

La Bague d'Amour de Marie-Antoinette à Axel de Fersen

Paris, Les Tuileries, 5 Septembre 1791

     Reconstitution Historique     

HISTORIAE SCEAU Bijoux

Marie-Antoinette et Axel de Fersen se rencontrent lors d'un bal masqué le 30 janvier 1774. Instant magique où, sous les déguisements, naît une histoire d’amour.

En 1791, emprisonnée, la reine envoie à son amant une bague d’amour... 

Signature Marie-Antoinette
Bague d'Amour de Marie-Antoinette

Bague en or avec chaton pivotant en cornaline

Jusqu'au bout, Fersen tentera de soustraire Marie-Antoinette à son sort funeste. C’est lui qui organisera et escortera "sa" reine lors de la fuite à Varennes, en 1791.


Après l’exécution de Marie-Antoinette le 16 octobre 1793, de retour dans son pays natal, Son amour pour Marie-Antoinette devint obsédant. Il ne se remettra jamais de sa mort.


Durant les 17 années qui suivirent la disparition de Marie-Antoinette, Fersen se plongera dans le monde des souvenirs. Retiré de la vie politique, comme en témoigne son journal, il s’isolera dans la maison familiale au centre de Stockholm et ne vivra plus qu’au rythme des commémorations et des anniversaires, tantôt celui de la mort du roi, tantôt celui de la fuite à Varennes, ou encore de l’anniversaire de la reine.


Il essayera par tous les moyens de récupérer des objets ayant appartenu à Marie-Antoinette. Sa tête ayant été mise à prix, il ne pourra malheureusement plus se rendre à Paris et il aura recours à des émissaires. Mais il ne récupérera que quelques  objets, dont un couvre-lit que l’on peut voir au château de Löfstad.


    La bague "à face cachée" de Marie-Antoinette    


La bague de Marie-Antoinette à Fersen est une bague en or à chaton pivotant. La bague à chaton pivotant existait déjà dans l’Antiquité. Elle connut un regain de faveur au début de la période néoclassique.


L’Histoire a retenu que les bagues à chaton pivotant, permettant de cacher une inscription sentimentale, ont été mises à la mode par Marie-Antoinette après qu’elle les eut offert à Esterhazy et Fersen.


Il existe dans les collections des musées français plusieurs bagues utilisant la technique des chatons pivotant, notamment au musée des Arts décoratifs et au Château de Malmaison.


         Les Propriétés "Magiques" de la Bague           



Marie-Antoinette, qui était très superstitieuse, aura vraisemblablement trouvé dans cette pierre mille raisons de l’adresser à son amant.

La cornaline était utilisée en Egypte antique pour protéger le mort dans son passage dans l’au-delà. Depuis cette époque, on attache à la cornaline des propriétés particulières. Elle restaurerait la vitalité et la motivation, et éloignerait la peur de la mort. Elle calmerait aussi la colère, éloignerait les émotions négatives et redonnerait du courage.


De couleur rouge orangé à rouge sombre, la cornaline peut être facilement confondue avec de l’agate teintée. On fait cependant facilement la différence en regardant la couleur de la pierre. En effet, la cornaline est une pierre de couleur unie alors que  l’agate teintée présente souvent des lignes multicolores.

Autres produits associés à "Objets et Produits d'Histoire de MARIE-ANTOINETTE "